Déambulations à la Vilette

Un lieu très graphique où on aime s’y promener. On imagine des histoires de scènes, de spectacles, des rencontres mythiques… Ce parc hétéroclite était le terminus d’une longue balade le long du canal de l’Ourcq. Enthousiasme pour cet immense espace où les bâtiments sont démesurés, les promenades abritées de vagues en métal, et où les découpes et les lignes bordent harmonieusement ce lieu vide en ce lundi de grisaille. Mais la pluie et le froid parisien n’ont pas eu raison des quelques badauds qui passaient par là pour prendre le temps.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s