Moon, une rencontre pas terre à terre!

 Il était une fois la musique, ses émotions, ses images, ses rêves, ses promesses, et il était une fois Moon, un nom parce qu’il en fallait un et qui nous emmène déjà très loin, même par un après-midi pluvieux. Imaginez un appartement un peu d’un autre âge, aux murs alambiqués, un gramophone, des recoins avec vue sur les toits … J’ai même imaginé qu’à la force du rire et de l’imagination on pourrait décoller sur les chaises jusqu’au plafond (vous me suivez?). Et là mon hôte me raconte une histoire, l’histoire des artistes, des aventuriers, des fous qui un jour deviennent un autre. Il m’emmène dans son univers, dans son île aux trésors, où lui et ses amis y pèchent des chansons. Cette île est né à Bourg en Gironde, sous la plume de Louis, le temps d’une pause au soleil. Et le temps d’une rencontre avec Paul, l’histoire se déroule, les images naissent et donnent un sens à leur musique. Je m’embarque avec lui, entre la Gironde et la Bretagne, entre le conte et la musique, pour une ballade chaotique sur ce grand rafiot qui vogue au grès du vent, vers un horizon lointain, vers d’autres mondes. Retour sur le groupe bordelais dans la lune…

 Louis, Paul, Romain, et Fx potes de collège, amateurs de belles histoires, collectionneurs de rêves, et tous musiciens, ont commencé au lycée à faire de la musique ensemble. Moon c’est quatre grands garçons qui ont gardé un côté enfantin. De digressions en anecdotes, je comprend rapidement que le message qu’ils souhaitent faire passer dans leurs compos ne se lirait pas comme un tract, mais plutôt comme un conte, une histoire de gosse.

La rencontre avec the Fisherman, un vieil homme qui a établi demeure sur les bords de la Garonne, va faire naître All is fine, prévu dans les bacs pour janvier 2013. A l’ancienne, l’album est un concept, une construction née de la fiction. Toutes les chansons ont été écrites autour de ce personnage atypique. Imagination et émotion sont les mots d’ordre de leur conduite musicale qui pioche dans toutes les inspirations possibles, cinéma, littérature, théâtre, et musique. Casablanca, la Science des rêves, Zabrowski point, de Bob Marley à Otis Redding, en passant par Pink Floyd, Prince, Boris Vian ou encore Gainsbourg, Moon s’éparpille, fouille, et fait naître une musique personnelle, un monde fantasque qui nécessite des pages et des pages d’histoires pour une chanson. All is fine déborde de ses cadres, et proposera un conte illustré en 10 pages, récit alambiqué, voyage initiatique qui prend racine dans les classiques.

 Entre Robinson Crusoé et Candide, l’histoire du Fisherman se déploie, comme un histoire qu’on tricote, dans cet album en devenir et fait surgir des images en vrac : Une vieille baraque pleine de secrets, une jolie femme, une grotte, un vaisseau, un départ inopiné, un naufrage, un île, un ailleurs où tout est possible.

On entre doucement dans le conte avec la chanson éponyme All is Fine, ballade agréable et complexe où on trouve une pop légère agrémentée de variations sonores épidermiques, qui annoncent des compositions plus tortueuses comme Red Moon. Véritable aventure humaine, ce récit est celui d’un petit gars qui peut comme l’artiste affabuler la réalité, réaliser sur cette île où il a échoué ce qu’il ne pouvait faire dans son monde à lui. Son monde à lui c’est une réalité qui fait parfois peur, une petite vie où la tranquillité est signe d’angoisse et de mort, où « All is Fine ». Moon nous raconte une histoire universelle, qui agit comme un miroir, et prend corps dans leur accords. Leur musique accompagne leur personnage dans les différentes étapes de sa vie et n’a qu’un seul objectif : se détacher de la réalité. Ce voyage est à la croisée de plusieurs ambiances. Cinématographiques, psychédéliques, comme lorsque le personnage se fait rattraper par la vérité et y perd pied, mais également plus rock, comme Mr Dry!

L’album à venir nous promet de belles hallucinations. Entouré d’autres fous, Moon collabore avec Flavien Bayeurte qui illustrera leur pochette (Flavien Bayeurte) et Eugène, leur manager qui écrit le conte. Ce projet emmène ses créateurs loin dans l’imaginaire et compte bien emmener le public dans ses valises. D’ailleurs qui sait, peut-être qu’un jour vous les verrez jouer sur un bateau en pleine mer, embarqués dans un voyage musical. En attendant patience, l’album est pour bientôt, et promis si ils repassent par ici je vous le chuchoterai.

Pour écouter Moon c’est par là!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s