Moon + Cocktail Bananas une énergie communicative!

Retour sur une belle soirée découverte hier au Chicho. Au menu deux groupes du cru bordelais, Moon et Cocktail Bananas. De la pop, débordante de rock qui donne le sourire du début à la fin.

 Moon a commencé par les deux titres disponibles sur internet All is fine et So sorry. Deux ballades pour nous mettre doucement dans le bain. Encore une ou deux sweet mélodies qui nous font balancer d’un pied sur l’autre l’air un peu niais, puis surprise, plus rien à voir avec cette pop colorée, ça part beaucoup plus en live. Du son rock, une guitare électrique folle qui s’échappe derrière la nuque de Louis, un bon délire, une osmose qui nous offre un son plus brut de décoffrage. Le mélange énergique des deux guitares, de la basse et de la batterie fonctionne, on en redemande, car au fond c’est ça qu’on aime quand ça crache un peu, et que ça nous renvoie aux rythmes délurés du bon rock psyché. Dommage que le public bordelais se laisse toujours un peu désirer, car ces quatre joyeux lurons méritaient des pas de danses bien chaloupés, qu’ils ont en vain réclamé.

Une version acoustique ci dessous pour vous donner un petit aperçu.

Sont arrivés ensuite les Cocktail Bananas, presque quatre gars, (David à la contrebasse était avec nous par télépathie) qui partent dans tous les sens ! Ils naviguent avec une aisance déconcertante entre une musique très teenage au refrain en chœur un peu mielleux ; un son qui puise dans le Rockabilly ou le twist et qui donne décidément envie de remuer les fesses ; et la surf musique qui nous met en transe comme Dick Dale savait le faire dans les sixties ! Avec tous ça, ils nous servent un son toujours propre et clair, une rythmique qui envoie avec Hugo à la batterie, Kim avec sa basse bien déjantée et Henry à la guitare qui déverse ses accords avec fluidité et style. Y a du peps, de l’humour, et on a l’impresion qu’on a pas vu le quart de ce qu’ils sont capables de faire. J’avoue qu’ils m’ont bluffé, car comme pour Moon, ce qu’on peut écouter sur Internet n’est pas représentatif de leur performance live.

Autrement dit pas d’hésitations, amis bordelais et parigos ils passeront à Paris à l’International le 1er Novembre , et repasseront sûrement par là.

J’ai promis à Paul de Moon qu’il n’échapperait pas à mon interrogatoire, alors un peu de patience et promis vous en saurez plus sur ces énergumènes !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s